Assassinat d’un enseignant des Yvelines : entre horreur, tristesse et colère

2/11/2020

Tags associés :

Actualités du personnel

Rubriques dans lesquelles apparait l'article :

La CGT Éduc’action Mayotte tient, en tout premier lieu, à exprimer son soutien le plus profond aux proches de la victime mais aussi à ses collègues et à ses élèves.
C’est toute notre profession qui est endeuillée mais qui restera combative parce que l’École doit rester le lieu du vivre ensemble, de l’émancipation et doit former des citoyen.nes libres et éclairé·es.

L’École ne pourra jamais, à elle seule, soigner les fractures d’une société minée par les inégalités sociales et les discriminations. Son rôle d’émancipation collective et individuelle ne pourra s’accomplir vraiment qu’en travaillant à une réelle et profonde transformation de la société sur les bases de la justice sociale et d’une véritable égalité.

Sur le terrain, les personnels éducatifs qui mènent ce travail avec détermination au quotidien, un travail de transmission des valeurs de solidarité, de respect de l’autre, de laïcité, de refus de discriminations, doivent être réellement soutenus au quotidien pour que plus jamais un tel drame ne se reproduise.


Pour l’heure, c’est le temps du recueillement et de la retenue qui prime. La CGT Éduc’action se tiendra aux côtés des collègues qui continueront d’accomplir leur mission avec dignité, à toutes celles et ceux qui luttent face aux offensives réactionnaires, que celles-ci prennent la forme de l’obscurantisme, du fanatisme ou du racisme.

L'équipe CGT Educ'action Mayotte

Liens utiles

Assassinat d’un enseignant des Yvelines : entre horreur, tristesse et colère

11/2/2020

Télécharger

11/2/2020

Télécharger

11/2/2020

Télécharger

Partager cet article

RETROUVEZ TOUTE
L'EDUC'ACTU

8/11/2020

Journée revendicative du 10 novembre

Grève nationale le 10 novembre

En savoir plus >

8/11/2020

Protocole sanitaire : pour le ministre tout va bien et pour les lycées c'est "débrouillez-vous" !

Un manque de réponse, de considération et de moyens, ne lâchons rien

En savoir plus >

8/11/2020

CTA du 04 novembre 2020

Les annonces de M. Macron lors de son allocution du 28 octobre et de M. Blanquer le lendemain matin, ne rassurent pas.

En savoir plus >