Ces « fake news » qui alimentent les réseaux sociaux et la presse

6/10/2021

Tags associés :

Militantisme et tracts

Rubriques dans lesquelles apparait l'article :

Cher(e)s Camarades,

Avec la situation qui se dégrade et la violence qui monte, rumeurs et fausses bonnes nouvelles autour des annonces du recteur sont largement partagées sur les réseaux sociaux et les médias locaux.

Pour la CGT Educ’action Mayotte, il faut clarifier les choses.

1/ Le recteur n’a jamais promis une indexation alignée sur la Réunion. Il faut être lucide, il n’y aura pas d’indexation à 1,53 pour tous… peut-être une prime« indexation » pour que certains collègues ne partent pas au bout de quatre ans ou éventuellement une prime d’indexation qui serait une contrepartie au danger auquel s'exposent les collègues de Kahani, de Dzoumogne ! D’ailleurs, le rectorat refuse toujours de voir le danger grave et imminent qui plane sur ses personnels dans ces établissements !

Pour la CGT Educ’action, il faut dire stop à cette politique de l’autruche et indemnitaire source de concurrence et d’inégalités, exigeons une augmentation indiciaire de 90 points d'indice (400 €) pour tous…

2/ Le recteur se félicite qu’il y ait désormais« plus d’enseignants arrivants que de partants » FAUX. Dans le second degré la situation est catastrophique dans certaines disciplines, un tiers des nouveaux étaient déjà sur le territoire (anciens contractuels) et un autre tiers sont des professeurs d’EPS. Dans les lycées et collèges nous sommes désormais à 53% de contractuels. Dans le premier degré, 44entrées pour 61 départs (1er degré 20% de contractuels).

La situation continue de se dégrader.

3/ Une bonne nouvelle pour la AEd, FAUX. En s’appuyant sur un décret de pré-professionnalisation des AEd, le rectorat crée avec l’accord du ministère une spécificité sur Mayotte avec les assistants CPE, encore une nouvelle catégorie de personnels précaires. Les AEd justifiant d’unBac +2 ou +3 auront peut-être la possibilité de continuer après leurs 6e années. Malheureusement une grande majorité d’entre eux ont juste le Bac et seulement 4,5 ou 6 postes seraient prévus pour ces nouveaux contractuels utilisés pour remplacer des CPE !  

Nous sommes très éloignés des revendications de la CGT Educ’action pour les AEd, à savoir un véritable statut d’éducateur sans limite dans le temps. Autre mauvaise nouvelle, toujours Zéro poste en plus pour cette rentrée 2021 malgré un déficit important d’AEd « plusieurs centaines » et une augmentation des effectifs élèves dans des établissements surchargés.

Non, Monsieur le recteur cette rentrée globalement ne se passe pas bien !

Bien au contraire, nous le constatons chaque jour qui passe.

Pour la CGTEduc’action, la priorité reste les conditions d’accueil des élèves et les conditions de travail de tous les personnels.

Ces deux points prioritaires pour les personnels sont une étape incontournable pour rendre attractif ce territoire.

Il faut donc, un choc d’investissement pour un véritable service public de l’éducation à Mayotte.
La CGT Éduc’action Mayotte appelle tous les personnels à préparer et à se joindre à la journée de grève et de mobilisation interprofessionnelle le mardi 5 octobre 2021 à partir de 9h00, place de laRépublique (marché) à Mamoudzou.

 

Bruno DEZILE pour la CGT Educ’action Mayotte

L'équipe CGT Educ'action Mayotte

Liens utiles

Ces « fake news » qui alimentent les réseaux sociaux et la presse

10/6/2021

Télécharger

10/6/2021

Télécharger

10/6/2021

Télécharger

Partager cet article

RETROUVEZ TOUTE
L'EDUC'ACTU

30/9/2021

Tract grève du 5 octobre

Pour nos salaires, nos emplois et nos conditions de travail, Toutes et tous mobilisé·es le 5 octobre

En savoir plus >

30/9/2021

Autorité fonctionnelle des directeurs·trices : Blanquer veut des contremaîtres dans les écoles

Les détails de la loi et comment se défendre.

En savoir plus >

30/9/2021

Revalorisation AESH 2021

AESH : TOUTES LES RAISONS DE POURSUIVRE ET AMPLIFIER LA MOBILISATION

En savoir plus >