Article Mayotte la première - Coronavirus et rentrée à Mayotte

Tags associés :

Rubriques dans lesquelles apparait l'article :

Coronavirus, avec la rentrée, les établissements scolaires sont également touchés

Selon le syndicat CGT Educ’action, trois établissements du second degré seraient concernés par un ou plusieurs cas positifs à la Covid-19. Le lycée de Sada, la cité du Nord et le collège de Majicavo dans la commune de Koungou.
A la cité du Nord, deux classes auraient été placées en quarantaine. Au lycée de Sada, la personne testée positive, elle, a été admise en service réanimation au Centre hospitalier de Mayotte. et dès vendredi dernier, le personnel du lycée était invité à se faire tester. Selon nos informations, tous ont eu des résultats négatifs. Vingt autres enseignants de l’établissement doivent être testés dans la semaine.


S'agissant du protocole à suivre en cas de cas avérés dans les établissements scolaires; ce dernier est très strict et il est dicté par l’Agence Régionale de Santé. Il peut aller jusqu’à la fermeture totale de l’établissement par le préfet de région. Selon la CGT Educ’action, les établissements à Mayotte ne respecteraient pas les procédures. Le syndicat dénonce par ailleurs le manque de communication sur le sujet, alors que cela permettrait ici d’éviter l’effet de panique.

Du côté du rectorat de Mayotte, on ne souhaite pas communiquer sur la découverte de cas positifs à la Covid-19 dans les établissements scolaires.

Aurélien Février / Siti Daroussi • Publié le 1 septembre 2020 à 05h45


Retrouvez l'article ici.

L'équipe CGT Educ'action Mayotte

RETROUVEZ TOUTE
L'EDUC'ACTU

8/11/2020

Journée revendicative du 10 novembre

Grève nationale le 10 novembre

En savoir plus >

8/11/2020

Protocole sanitaire : pour le ministre tout va bien et pour les lycées c'est "débrouillez-vous" !

Un manque de réponse, de considération et de moyens, ne lâchons rien

En savoir plus >

8/11/2020

CTA du 04 novembre 2020

Les annonces de M. Macron lors de son allocution du 28 octobre et de M. Blanquer le lendemain matin, ne rassurent pas.

En savoir plus >